La Chopine de Pandawa [Ganymède et Herdegrize]

Aller en bas

La Chopine de Pandawa [Ganymède et Herdegrize]

Message  Ainex le Mer 9 Nov - 23:01

Profil du Pandawa

Spécialité : altérateur de résistances et manipulateur de placements
Points forts : placement, soutien, cogneur
Caractéristique principale : selon la voie élémentaire suivie
Armes de prédilection : haches et bâtons
Premiers sorts : Picole, Poing Enflammé, Gueule de Bois
Tactiques favorites :
  • boire comme un trou ou rester sobre selon les circonstances
  • diminuer les résistances des adversaires
  • se débarrasser des envoûtements gênants
  • maîtriser le placement sur le terrain
  • porter un coéquipier sur ses épaules pour le protéger


Présentation


Pandawa, une déesse qui en a !

La déesse Pandawa, dans son infinie soif, a doté ses fidèles d’une sacrée descente : vider bocks, chopes et autres pintes est un art dans lequel les Pandawas sont passés maîtres. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela leur réussit. Une fois passé en état d’Ebriété, le disciple de Pandawa est capable de faire des folies de son corps ! Il pourra même en faire avec le corps des autres, pour leur plus grand bien, ou pour leur plus grand mal, tout dépend du camp dans lequel on se trouve…

Le Pandawa est vraiment PHE-NO-ME-NAL !

Le Pandawa est très apprécié pour ses techniques martiales peu communes. Tout en donnant l’impression d’être ivre, il sait feinter comme l’eau-qui-court-entre-les-pierres-du-torrent et frapper-comme-la-brute-qui-éclate-des-crânes-du-soir-au-matin. Habile à la hache, et doté d’un sens de l’humour à toute épreuve, il ne manque pas une occasion de fendre la gueule à quiconque, comme ça, pour rire. Les Pandawas qui persévèrent dans la voie martiale deviennent des grands maîtres. On vient de loin pour entendre leur enseignement.

Culte de Pandawa

La déesse Pandawa


Un fait peu connu, la déesse était là au commencement du Monde ! Elle faisait partie des innombrables petits dieux, et était beaucoup moins puissante qu’aujourd’hui… Un jour qu’elle réfléchissait, pensant au moyen de convertir des fidèles qui la vénéreraient un jour, elle tomba sur une dépouille de Blop ayant succombé à une giclée de Sporme. Le tout était presque liquide et une nuée de Corbacs s’agitaient autour de la dépouille. A sa grande surprise, les volatiles noirs étaient tous ivres, titubant et incapables de s’envoler ? Elle eut LA révélation… et son pouvoir grandit lentement, à mesure qu’elle expérimenta l’art de la fermentation. Tout y passait : végétaux et créatures, organes et pelures devenaient des liquides à la saveur incomparable, et qui mettaient ceux qui les buvaient dans des états seconds… durant lesquels la déesse s’empressait de leur parler ! Il n’en fallait pas plus pour convaincre tous les ivrognes du coin que la déesse Pandawa était une déesse extra ! Et sa popularité fut bientôt si grande qu’elle prit la place qui lui revenait de plein droit, aux côtés des autres dieux !

Le Temple Pandawa

Dès que leur île s’est ouverte au monde extérieur, les Pandawas ont érigé un Temple sur le continent. Ce lieu saint, consacré à leur déesse, est habité par l’esprit de Pandawa. A tel point que des spécimens de la flore de l’île de Pandala poussent à proximité du Temple, ce qui est un phénomène étrange d’un point de vue botanique. Il paraît même que les vapeurs qui se dégagent alentours rendent euphorique… L’aura de la déesse est d’une puissance rare !

Expressions typiques – Parler le Pandawa


Flasque : flacon, mais aussi petit mot d’amour échangé entre Pandawas consentants. « Ma peluche, j’aime tes petites fesses flasques ! », « Mate-moi cette petit gueule de flasque ! ».
Hacher menu : faire un usage intensif de sa hache.
Une dernière pinte pour la déroute : lorsqu’un Pandawa est en état d’ébriété.
Etre clair comme de l’eau de roche : se dit d’une situation difficile à comprendre, surtout pour un Pandawa.
Etre noir comme un Corbac : être ivre… de rage, d’amour (ou ivre tout court).
Gosier assoiffé n’a point d’oreilles : autrement dit, un Pandawa qui a soif restera sourd à vos paroles.
Payer sa tournée : se défaire de ses adversaires avec brio.
Une cuite à décorner un Minotoror : se dit d’un moment festif particulièrement réussi.
Tant va la cruche à l’eau qu’à la fin on a plus soif : être modéré en tout, et ne pas abuser des bonnes choses, ni des autres.
Avoir de la bouteille : être expérimenté dans l’art guerrier.
Voix de rogomme : se dit d’un Pandawa dont la voix est usée par l’ingestion des boissons fermentées.


[HRP] (Crédits : Dofus ; Ankama)[/HRP]
avatar
Ainex
Fondateur

Messages : 196
Date d'inscription : 28/10/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://clubgousset.forumgratuit.ch

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum